Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 19:51

Pourquoi ces rides toujours sur les rires ?

Pourquoi les retours funestes de ce que l’on croyait guéri ?

Pourquoi rouvrir toujours les mêmes peines ?

Pourquoi  s’obstiner sur le chemin dont l’impasse est au bout ?

Hier, demain, aujourd’hui, que j’aurais aimés jours de fêtes.

Il y en eut….il y en eut…

Quand l’espoir est fané, quand toutes les espérances s’essoufflent au bord du chemin,

Il n’y en a plus.

J’écoute. J’écoute quand on me dit la plénitude du vent,

La magnificence du silence et la blancheur sur nos âmes.

J’écoute, j’écoute mais qu’entends-je d’autre qui parasite le beau ?

D’autres mots grisent l'éclat de tant de flétrissures, de tant de meurtrissures.

Le temps des funérailles se consume inexorablement sous la fausse chape de ciel bleu.

Le temps d’un peu plus de sillons, qui de manière indélébile, écarte nos mains.

Dois-je déjà penser à demain, un autre chemin ?

Pourquoi ces rides encore, toujours et tant ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure Lie - dans Mots de nuits
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles en vrac
  • Nouvelles en vrac
  • : Les Editions de Laure Lie en continuité du blog : http://jypdesign.info/laurelie
  • Contact

Profil

  • Laure Lie
  • « Mais elle est comment ? [...]
- Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"
  • « Mais elle est comment ? [...] - Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"

Texte Libre

Les textes de ce blog sont la propriété de l'auteur.

Ils ne sont pas libres de droit.

(Article L122 du code de la propriété intellectuelle)

Recherche