Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 07:54

Bonjour Mademoiselle...

Instinctivement, Olivia a poursuivi sa course précipitée dans les escaliers, sans pourtant lâcher l’inconnu des yeux, se dévissant le cou à chaque tour de marche. Celui-ci ayant réitéré ses salutations, l’air tellement incongru avec ses cartons sur les bras et son regard béant tourné vers elle, qu’elle a fini par bredouiller un maigre B’jour une fois arrivée en bas et à l’abri de tout sarcasme ou d’objets volants inopinés.

Malgré cela, après que la lourde porte de l’immeuble s’est refermée, Olivia a pris le trottoir à  droite, puis encore à droite deux fois, pour rattraper le trottoir de gauche un peu plus haut, afin d’éviter de passer sous les fenêtres de la Vieille.

Pourquoi ce détour encore ? Elle sait pourtant que la Vieille est morte et enterrée depuis plusieurs semaines et qu’elle n’a guère de chance de se tromper : maints sacs et cartons encombrant le palier et les bras de l’homme, les va-et-vient incessants dans les escaliers depuis le matin, il s’agit forcément d’un nouveau voisin qui emménage dans l’appartement laissé vacant par la Vieille.

Cette arrivée devrait être une bonne nouvelle pour Olivia, mettant ainsi un terme définitif à ses angoisses : la Vieille, si elle devait revenir, vive ou spectrale, elle ne sera plus seule au troisième et dernier étage ; il y aura désormais un homme pour la faire taire, la faire déguerpir, la faire disparaître !

Deux ans. Deux années pleines et entières qu’Olivia vit terrorisée, avec pour seule voisine sur son palier, cette harpie de tous les diables, qui l’a harcelée tant et plus, lui promettant les pires maux, vomissant incessamment ses injures, ses quolibets et ses prédictions de fin des temps !

Vous devez être la jeune fille d'en face? Enchanté Mademoiselle...

Enchantée... La voix d'Olivia s'étouffe.

Grimpant les marches, Olivia a dû presque malgré elle glisser sa main dans celle que l’homme lui a tendue, là, devant cette maudite porte, juste en face de la sienne, en symétrie. Mais vite, le plus vite possible elle a retiré sa main, n’aurait pas voulu ce contact, a été prise au dépourvu...

 

Extrait de nouvelle de Laure Lie, 2009.  

La suite à lire bientôt sur Ecrits-vains.com/ rubrique Théma ...ou sur ce blog, selon les envies de l'auteur.

 

 

 

Porte 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by nouvelles-en-vrac-de-laure-lie.over-blog.com - dans Mosaïque de Bouts de Nouvelles
commenter cet article

commentaires

chloé 16/06/2010 20:48


très agréable lecture. C'est fluide, entraînant. On s'attache tout de suite à Olivia, et on espère que ce nouveau voisin allègera sa vie visiblement un peu crispée.


Laure Lie 16/06/2010 21:04



Oh, merci!


Mais qui est donc ce voisin? Qui est donc Olivia???


 



Jean Georges 12/04/2010 01:25


Bonsoir,
Un texte est interessant si on aime lire une suite, et ici j'ai envie de lire la suite...!est-ce un texte romantique? dramatique? poetique? je reste sur ma faim.
Cordialement. JG.


nouvelles-en-vrac-de-laure-lie.over-blog.com 12/04/2010 11:11



Un texte...enigmatique! Alors puisqu'il y a amateur et que Ecrits-Vains tarde à le publier, je vais le déposer petit à petit... En voici donc bientôt un autre extrait dans Nouvelles en vrac.
Cordialement. LL



Présentation

  • : Nouvelles en vrac
  • Nouvelles en vrac
  • : Les Editions de Laure Lie en continuité du blog : http://jypdesign.info/laurelie
  • Contact

Profil

  • Laure Lie
  • « Mais elle est comment ? [...]
- Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"
  • « Mais elle est comment ? [...] - Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"

Texte Libre

Les textes de ce blog sont la propriété de l'auteur.

Ils ne sont pas libres de droit.

(Article L122 du code de la propriété intellectuelle)

Recherche