Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 09:12

...L’air de rien cependant, en rentrant, elle a scruté les lieux; la camionnette toujours stationnée en bas; sa main, lorsqu’il la lui a tendue pour la saluer. L’homme est seul et sans alliance. A croire que ce palier est le repère des célibataires endurcis !

Un peu plus âgé qu’elle au regard des pattes d’oie au coin des yeux et de quelques mèches blanchies de-ci, de-là, l’homme ne pourra pas être pire voisinage que la Vieille.

Moi c’est Jean-Marc ! Jean-Marc Benoît…Ou Benoît-Marc Jean…Ou Jean-Benoît Marc, comme il vous plaira…

Face au mutisme bougon de la jeune femme, que la plaisanterie ne semble pas attendrir, le nouveau locataire ajoute, jovial, autant que nous fassions connaissance dès maintenant, nous aurons bien d’autres occasions de nous croiser…

Olivia acquiesce, se retient de prendre ses jambes à son cou, mais tourne malgré tout les talons, plante à grand bruit sa clé dans la serrure, ouvre et repousse la porte dans un geste si emporté que cette dernière se referme sur elle dans un courant d’air.

Le dos collé à sa porte, la jeune fille s’efforce de reprendre son souffle, d’apaiser son humeur. C’est vrai, ce n’est plus la Vieille, c’est un nouveau voisin comme un nouveau départ, un quidam parmi tant d’autres… Ca y est, elle a payé, le destin ne va pas s’obstiner à ne lui trouver que des fous en vis-à-vis !

 

Porte 

Il n’y a pas si longtemps qu’elle fixait l’œilleton plusieurs minutes avant d’ouvrir sa porte, qu’elle tentait d’être la plus discrète possible, qu’elle tournait tout doucement la clé dans la serrure, qu’elle filait en zigzag sur le plancher et les marches pour éviter les endroits où le bois craque. Et pourtant, à chaque fois, la vieille mégère ne la loupait pas. Elle ouvrait sa porte comme un coup de tonnerre juste au moment où elle passait devant, trouvait le moyen de lui accrocher le bras, de lui déverser tout un tas d’ordures à la figure, entre le reste de ses dents jaunes et grises et son halène chargée d’alcool et de pourriture ! Un jour, elle en avait après le chat d’Olivia qui pissait sur son paillasson, alors que celui-ci, tendre matou tranquille, restait calfeutré dans l’appartement du 1° janvier au 31 décembre, tant il devait craindre, lui aussi, de se prendre un coup de balai, de pied, de seau ou de n’importe quel prétexte qui tombait sous la main de la Vieille. Une autre fois, c’était la musique ou une soirée trop bruyante quand Olivia n’avait reçu aucune visite, ou encore la sonnerie de son réveil ou le sifflement de sa bouilloire qui étaient l’objet de l’acrimonie de la Vieille.

Parfois, Olivia était réveillée en pleine nuit par l’éclat vif que fait le verre lorsqu’il est projeté sur le sol ou contre un mur et qu’il explose… Des bouteilles sans doute, lorsque la Vieille avait bu plus que son compte !

Et puis il y avait ces râles, ces gémissements nocturnes, mi-animaux, mi-humains, peut-être encore plus effrayants et horribles les soirs de pleine lune, ce qui avait entraîné Olivia dans la conclusion que la Vieille, au-delà de l’ivrognerie, devait être démente ou habitée par un démon…

 

 

 

Extrait de nouvelle de Laure Lie, 2009.  

La suite à lire bientôt sur Ecrits-vains.com/ rubrique Théma ...ou sur ce blog, selon les envies de l'auteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by nouvelles-en-vrac-de-laure-lie.over-blog.com - dans Mosaïque de Bouts de Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nouvelles en vrac
  • Nouvelles en vrac
  • : Les Editions de Laure Lie en continuité du blog : http://jypdesign.info/laurelie
  • Contact

Profil

  • Laure Lie
  • « Mais elle est comment ? [...]
- Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"
  • « Mais elle est comment ? [...] - Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"

Texte Libre

Les textes de ce blog sont la propriété de l'auteur.

Ils ne sont pas libres de droit.

(Article L122 du code de la propriété intellectuelle)

Recherche