Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 09:49

 

Non, je ne mendierai pas.

Ici, ni monnaie, ni valeur quantifiable en once d’or et poids d’argent.

Ni chemise à vendre, ni logis à louer.

Parce que si cela est beaucoup, ce n’est  rien au ventre de l’existence.

Ici, rien que de nobles sentiments, ceux des sens qui ne mentent pas.

 

Ceux que l’on effeuille, que l’on effleure, ceux que l’on souffle à l’autre, à l’oreille, droit au cœur.

Ici l’incommensurable, l’insondable, ce qui n’a ni toit ni fond, ce qui est au plus profond, ce qui nous emmène loin, à l’autre bout du monde, à l’infini de l’inimaginable. Au cœur, au creux, dans l’écrin de l’existence.

Parce que l’autre qui révèle, qui éveille, qui attise l’amour, prend, à chaque fois, un petit bout de soi.

Et s’il tisse l’amour pour me le rendre, s’il tisse une toile aux mailles lâches, dès lors, l’incommensurable et l’insondable basculent, se lisent en creux soudain , déchirent la trame, s’abîment plus bas que le fond.

 

Cet amour-là, même pas donné, juste rendu, pas même offert, mais retenu, n’est que promesse réitérée, sans absolu.

Cet amour-là, qui fait attendre, qui manipule l’espérance, mais qui s’est tu dès le début, lacère, entaille, éventre ; mais n’aime pas.

Cet amour-là ne partage pas, cet amour-là au mieux s’amuse, du temps, du vent, du don de l’autre, de la candeur de sa soie, de ses yeux éperdus.

Cet amour-là, n’a que des mains, n’a que des maux.

Cet amour-là miroite mais ne luit pas.

Ce mirage-là nie le plus cher, le plus ancré.

Cet amour-là, je n’en veux pas.

 

A genoux, je n’irai pas ; de main tendue, émue et tremblée, il n’y aura pas.

Je ne serai courbée que pour mieux protéger la graine à germer, le bouton à fleurir. J’attendrai l’heure, une autre, celle qui ne griffe pas.

Sans amertume, mais sans oubli ; sans reflet, sans regret, j’enduis du baume de mes heures les écorchures, ririfleur.centerblog.netje me redresse, je me ramasse au creux, dans l’écrin, pour faire éclore une fleur aux pétales doux, à la tige fine et ondulante, s’élevant à la lumière, aux fragrances sûres qui ne se troublent pas.

Je patienterai mille ans s’il le faut, avec sous la peau, une marque et mon souffle à offrir.

 

Pour un amour livide et évidé, pour un amour qui ment son nom, je ne chercherai ni le parfum, ni la bouche, ni les mains.

Non, pour un amour feint, je ne mendierai pas.

 (ririfleur.centerblog.net)

 

En miroir de mots d'Olivier,
pour l'Ombre sous la Lumière: 
"Etoile de l'un
que l'autre dévoilera
si chaque un se doit
à ce qu'il est, là..."
 http://olivier-murmures.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure Lie - dans Pensées du jour
commenter cet article

commentaires

Mitsuko 28/01/2011 06:17


Bonjour Laure Lie,

Très très beau texte ... texte qui m'interpelle ... dans mon silence ... texte qui me parle tout doucement pour ne pas m'ennuyer, pour ne pas me déranger ...

Texte qui, sans le savoir, sans le vouloir, raconte mon histoire ... comme cela est-il possible ??? Cela n'est pas important ... Ce qui est dit, édit ... Ce qui est fait, effet ...

C'est toujours intéressant de se rendre compte sans rendre des comptes que d'autres vivent les mêmes épreuves avec des preuves à l'appui ...

Je t'avais ma belle Laure Lie que je viendrais te voir sur ton blog ... je n'ai pas menti ... je suis venue, j'ai vu et je n'ai pas vaincu car je fus convaincue ...

Bon vendredi à toi, douce Laure Lie. A bientôt. Bizzzzzzzzzzz

SuperNana


Laure Lie 28/01/2011 09:42



Bonjour Mitsuko,


Bienvenue à toi dans cet espace libre et ouvert aux vents des mots et des pensées...en vrac!


Toi, tu amènes l'apaisement sur ton blog.....je t'avais prévenue, mes mots ne sont pas toujours très drôles ...
J'écris au grè des oscillations tu temps, des jours et des nuits....


J'écris d'autres choses aussi qui ne sont pas forcément ici (ou seulement en partie, droits d'auteur oblige !)...en fait, pourvu qu'il y ait l'humain et ses relations....et ce n'est pas toujours
en fête!


Pour la gaité, et la vie en couleurs, je te suggère (comme une invitation en douceur et seulement si ton coeur y est) mon autre blog (de peinture.... Je ne pouvais pas faire simple et créer un
seul blog, non ça ne m'a même pas effleuré l'esprit!!!): Laure Lie et toiles (ou les toiles de Laure Lie en lien ici)


Merci de ton doux passage ici, Mitsuko, et je reviens à ce que tu écris:Texte qui, sans le savoir, sans le vouloir, raconte mon histoire ... c'est que je nomme les
correspondances (et d'autres aussi à commencer par Baudelaire - oui, rien que ça!)...et nous avons de la chance, je crois, quand en profondeur, nous rencontrons ces
correspondances-là....


Je te souhaite un beau jour


Bises


Laure



Présentation

  • : Nouvelles en vrac
  • Nouvelles en vrac
  • : Les Editions de Laure Lie en continuité du blog : http://jypdesign.info/laurelie
  • Contact

Profil

  • Laure Lie
  • « Mais elle est comment ? [...]
- Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"
  • « Mais elle est comment ? [...] - Disons de taille moyenne…Pas une naine ni une girafe, heu…normale, quoi ! Jolie dans son genre… Sinon blonde ou brune, alors-là…C’est difficile à dire…en tout cas elle n’est pas rousse ! Encore que"

Texte Libre

Les textes de ce blog sont la propriété de l'auteur.

Ils ne sont pas libres de droit.

(Article L122 du code de la propriété intellectuelle)

Recherche